Rousseau

L’homme est bon par nature. C’est la société qui le corrompt

023.jpg

Rousseau fut le penseur éclairé le plus critique au regard de l’éducation. Allant à l’encontre des idées défendues par ses pairs, il rejeta l’idée selon laquelle le progrès améliorait les conditions de vie des hommes bons par nature et finalement corrompus par la société. C’est sur ces bases qu’il développa sa pensée politique et sociale nourrie par les principes de liberté, d’égalité et de souveraineté populaire qui inspirèrent les théoriciens des révolutions nord-américaine et française, et le consacrèrent comme le père de la démocratie moderne.

Published in:Apprendre à philosopher |on juin 6th, 2017 |Réagir »

Les résistants 2

Lucie Aubrac et l’armée des ombres

008.jpg

Poèmes, écrits clandestins imprimés et diffusés malgré les risques de mort et de déportation, proclamations depuis Londres, dernières lettres de martyrs, comme France Bloch ou Missak Manouchian : dans ce tome 2, les résistants apparaissent en rebelles courageux dont les choix ont été authentiques puisqu’ils ont été faits au péril de leur vie. De Lucie Aubrac à Charles Tillon, de Charlotte Delbo à Albert Camus, de Jean Cassou à Germaine Tillion, les camarades de l’armée des ombres disent tous leur confiance dans un avenir meilleur.

Published in:Les Rebelles |on mai 21st, 2017 |Réagir »

Rutherford et le noyau atomique

Au coeur des atomes

005.jpg

Rutherford œuvra toute sa vie à repousser les frontières de l’infiniment petit. Il y a un peu plus d’un siècle, Ernest Rutherford découvrit un étonnant paradoxe : l’atome est constitué… de vide. En son cœur est lové le noyau. Celui-ci, aussi petit soit-il, concentre la totalité de la masse, et par conséquent son énergie. Rutherford reçu le prix Nobel de chimie en 1908, ce fut le début d’une éclatante carrière scientifique !

Published in:Grandes idées de la science |on avril 25th, 2017 |Réagir »

Gilgamesh et Bouddha

Accepter la mort

034.jpg

“Les sages grecs avaient mis en place de grandes spiritualités laïques. (…) Curieusement - et on n’en parle pas suffisamment dans la tradition occidentale -, on retrouve à bien des égards un projet analogue dans certaines sagesses d’Orient. Notamment dans L’Epopée de Gilgamesh, mais aussi dans le bouddhisme, qui développent des visions du monde adossés à un message bien davantage philosophique et laïque qu’à proprement parler religieux…”

Published in:Sagesse d'hier et d'aujourd'hui |on mars 25th, 2017 |Réagir »

Epicuriens et Stoïciens

La quête d’une vie réussie

009.jpg

“Stoïciens et épicuriens se critiquent mutuellement, ce qui ne les empêche pas d’avoir quelques thèmes en commun, notamment touchant la question de l’amor fati, de la vie au présent,  hors des maux du passé et du futur. Sur le plan théorique, sur le plan philosophie de la connaissance, ce qui va caractériser l’épicurisme en général, c’est l’idée que le monde est tout sauf un cosmos, tout sauf un ordre harmonieux et plein de sens…”

Published in:Sagesse d'hier et d'aujourd'hui |on mars 25th, 2017 |Réagir »

Les Misérables (tome 2) de Victor Hugo

028.jpg

Jean Valjean s’est évadé et s’est installé à Paris avec Cosette, sous une nouvelle identité : Ultime Fauchelevent. Gavroche, le gamin au grand cœur, vit dans la rue. Les Thénardier, eux aussi à Paris, organisent un guet-apens pour piéger Valjean. En juin 1832 : la colère gronde, le peuple hisse des barricades aux cris de “vive la révolution, vive la République!” Qu’adviendra-t-il des amours entre Cosette et le jeune révolutionnaire Marius ? Valjean échappera-t-il à la traque de Javert ?

Plans de métro et réseaux neuronaux

La théorie des graphes

025.jpg

Comment parcourir les rues de Königsberg en ne passant qu’une fois sur chaque pont ? Comment résoudre les mystère des “trois carrés enchâssés”, d’Alice au pays des merveilles ? Une même réponse : la théorie des graphes. Exploitée dans de nombreux domaines industriels, cette approche constitue une nouvelle façon de penser, animée par le désir de rendre visuelles des questions complexes. Cette quête de la simplicité fait sa beauté et sa puissance.

Published in:Le monde est mathématique |on mars 25th, 2017 |Réagir »

La vie au fil de l’hiver

031.jpg

Arbres dénudés exposant leurs squelettes, grisaille du ciel, pluie accablante et vent glacial, mais aussi couverture neigeuse scintillante et épisodes ensoleillés : voici des images contrastées, qui caractérisent une saison souvent irrégulière dans ses manifestations. Ainsi, bien que l’hiver engourdisse ou chasse la plupart des animaux sauvages, la nature présente encore, malgré son apparente monotonie, quelques merveilles végétales. En outre, certains animaux ne se laissent pas paralyser par le froid et le silence : ils demeurent actifs, se laissant souvent plus facilement observer par les humains.

De quel oiseau l’aulne est-il l’arbre de prédilection L Quels mammifères revêtent un pelage blanc pour mieux se confondre avec la neige ? Où observe-t-on des bécasseaux violets ? Le bruant est-il bruyant ?

En hiver, Malgré le froid qui semble la figer, la nature demeure riche en surprises, et les découvertes se multiplient à l’approche du printemps. De la fin de l’automne aux derniers jours d’hiver, suivez l’évolution de la quatrième saison, la moins aimée, mais la plus singulière, comme en témoignent une faune et une flore aux exceptionnelles facultés d’adaptation.

Published in:Nature en France |on mars 25th, 2017 |Réagir »

Socrate

La sagesse commence avec la reconnaissance de notre ignorance

022.jpg

Socrate ne nous laissa aucun écrit. Il n’est à l’origine d’aucune école de pensée, pas plus qu’il n’a développé de théories concrètes. Il n’en demeure pas moins une des plus influentes figures de l’histoire de la philosophie et constitue l’archétype même du penseur critique éprouvant des idées de son temps. La “méthode socratique” dont il accoucha suppose la reconnaissance de sa propre ignorance pour accéder, à travers le dialogue et la contradiction, à la vérité. A travers elle, le philosophe grec éveilla les consciences de ses concitoyens, en particulier celle de son disciple Platon, qui fit d’ailleurs de Socrate le protagoniste de ses écrits et l’érigea au rang de premier martyr de la philosophie.

Published in:Apprendre à philosopher |on mars 25th, 2017 |Réagir »

Montmartre

Montmartre, le repaire des impressionnistes…

019.jpg

Montmartre a toujours tenu une place particulière dans l’imaginaire de la capitale. Cette colline aux pentes escarpées est un monde à part. Autrefois, on trouvait dans ce qui était un village des champs, des moulins et des fermes. Paradis des chiffonniers, des marchands ambulants, des Apaches et des filles de joie, la Butte était aussi le refuge de toute une bohême qui hantait les cabarets, les cafés-concerts et les bals populaires. La colline, qui s’est toujours voulue indépendante, fut aussi l’un des berceaux de la Commune : ce qu’elle pourrait laisser transparaître de frivole ne doit pas faire oublier son histoire parfois tragique. Depuis le XIXe siècle, ce lieu qui offre des vues vertigineuses sur la capitale a attiré les peintres. Après Camille Courot et Théodore Rousseau, d’autres artistes comme Sisley, Van Gogh, Renoir, Signac, Toulouse-Lautrec, Valadon, Utrillo ou Picasso sont tombés sous le charme villageois de la Butte, de ses leiux de fête ou des coupoles blanches du Sacré-Coeur. Aujourd’hui, la magie opère toujours : elle s’offre au promeneur qui fait l’effort de monter les fameux escaliers partant à l’assaut de la colline sacrée.

Published in:La France des impressionnistes |on mars 24th, 2017 |Réagir »

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 210 articles | blog Gratuit | Abus?